Focaliser son attention pour gagner en efficacité

La charge de travail ne cesse d'augmenter…les sources de "distraction" aussi ! Assailli par de multiples sollicitations, comment résister, rester focalisé(e) sur sa tâche, dire non aux intrusions dans notre agenda ?
À retenir : 3 points clés
Planifier les plages de travail continu
Comme l'énonce la loi de Carlson, notre cerveau a besoin de temps pour être pleinement mobilisé sur un sujet. L'interrompre alors qu'il atteint sa phase de productivité maximale, c'est l'obliger à revenir ensuite à la case départ : perte d'énergie, de temps et donc d'efficacité !
Se déconnecter du monde environnant
Cela paraît à certains impensable, utopique. Et cela n'a de sens que si l'on a besoin de réaliser une tâche qui demande de la concentration. Bien entendu, la déconnexion s'organise (il ne s'agit pas de disparaître !) : l'adapter, en durée, au poste que l'on occupe et au contexte, mettre en place une information (messagerie…) et/ou un back-up et, plus quotidiennement, donner l'habitude à l'entourage de n'être pas joignable à tout moment. C'est aussi une façon de faire respecter son temps !
Pratiquer la technique de la bulle
Ne surtout pas céder à la loi du multitâches mais passer un contrat avec soi-même : " pendant 5, 10 ou 20 minutes, je travaille sur cette question et seulement sur celle-ci ". On se fabrique alors, mentalement, une bulle qui nous protège de l'extérieur…et de nous-mêmes !
Un peu d'entraînement est nécessaire pour réussir mais la technique mérite d'être testée !
Je m'évalue
Voici maintenant 3 questions pour tester vos acquis.
A chaque question une seule bonne réponse mais attention, il y a parmi les réponses possibles, une "presque bonne" qui pourrait vous faire hésiter !
1 / 3   Programme concentration
Vous mettez en place un programme "concentration" pour être plus efficace. Parmi les 4 actions suivantes, laquelle est absolument essentielle ?
Se déconnecter (téléphone, mail…) chaque matin de 9H à 12H..
Piste intéressante mais est-elle réaliste ? Des plages de déconnexion de maximum 1H30 et moins systématiques sont généralement plus faciles à programmer.
Bloquer une plage de travail continu d'environ 1H à 1H30, à un moment choisi de la journée, pour traiter une tâche importante.
Oui, c'est un des premiers principes de canalisation de l'attention.
Travailler avec un casque.
Peut être une solution à certains courts moments de la journée mais insuffisant (la déconcentration vient aussi des mails, sollicitations physiques...) voire pénalisant car vous vous coupez de votre environnement. 
Terminer une tâche avant d'en démarrer une autre.
Principe intéressant mais qui ne jouera pas forcément sur la concentration.
2 / 3   Dossier ardu
Vous devez traiter un dossier ardu (environ 3H de travail) et avez du mal à vous y mettre, perdant votre concentration au bout de quelques minutes. Que décidez-vous pour avancer ?
Bloquer 4H dans votre agenda pour vous débarrasser de la tâche.
Pourquoi pas mais pas certain que vous réussissiez à vous concentrer 4H d'affilée. 
Attendre le dernier moment pour que, au pied du mur, l'adrénaline vous stimule.
Pourquoi pas mais risqué quant à la qualité du rendu et peu rassurant pour les personnes concernées par le dossier.
Fractionner le travail en 4 plages de 45 minutes en vous isolant plutôt que de finaliser en une seule fois.
Oui, on appelle cela le morcellement : alterner courtes plages d'attention puis laisser le cerveau continuer le travail à notre insu et y revenir.
Demander un délai supplémentaire pour étaler la tâche sur une plus longue période.
Probablement inutile. Plus de temps ne vous aidera pas à vous y mettre !
3 / 3   Faire ou ne pas faire ?
Vous recevez l'appel d'un client important alors que c'est désormais Dan qui le suit. Que répondez-vous ?
Ce n'est plus moi qui suis votre dossier mais comment puis-je vous aider ?
Vous prenez en charge ce qui revient à Dan et dispersez votre attention.
C'est désormais Dan votre interlocuteur privilégié, je le contacte pour qu'il vous appelle aujourd'hui.
Oui, c'est à Dan d'intervenir. Votre mission n'est pas de faire à sa place.
OK, je me rapproche immédiatement de Dan qui suit votre dossier et vous rappelle.
C'est à Dan de rappeler le client.
Ce n'est plus moi qui gère votre dossier, vous pouvez contacter Dan.
Un peu abrupt. Si le changement d'interlocuteur est récent, assurer le relais sans supplanter Dan peut être utile.
Votre score est
0/3
Vous avez terminé !
Si vous souhaitez revoir vos réponses, choissez dans la liste ci-dessous.